L'abolition de l'esclavage

Réoccupation française

Le 2 avril 1815, l'ile est officiellement restituée à La France. C'est la fin de la période impériale et le début de la Restauration. Les grandes familles de l'Ile, notamment la famille Desbassayns, contrôle le pouvoir politique local.

En 1815, se met en place les premières usines à sucre.En 1817, Charles Desbassayns installe la première usine à vapeur de l'ile sur sa propriété du Chaudron.Sa mère, Ombline Panon Desbassayns, gère seule l'une des plus grandes plantations de l'Ile sur laquelle vit dans des conditions carcérales plus de 300 esclaves. Madame Desbassayns est considérée par la tradition populaire comme l'un des propriétaires les plus sadiques de l'histoire de l'esclavage.

Plus de 45 000 esclaves sont introduits à Bourbon entre 1817 et 1831. La traite clandestine est tolérée par les autorités de Boubon malgré l'interdiction officielle de 1817.Les esclaves sont débarqués de nuit et emmenés sur les grandes propriétés des maîtres. Beaucoup d'esclaves de traite périssent avant d'avoir atteint les côtes de Bourbon.

En 1826, ne ordonnance royale permet de recours aux travailleurs indiens pour remplacer la main d'œuvre esclave. Les recrutements d'engagés seront effectifs de 1829 à 1832, où prés de 3 000 engagés indiens sont introduits Les propriétaires ne font aucune différence entre les deux systèmes de travail..

Le jour de la Liberté

Dès 1830, la Monarchie de Juillet promulgue des ordonnances et des lois qui préparent l'abolition de l'esclavage.

Le 20 décembre 1848, l'esclavage est aboli. 62 000 esclaves sont libérés sans qu'il y ait la moindre contestation officiellement ouverte…66 registres spéciaux ont été créés pour repertorier les esclaves. Deux mois avant cette date, un arrêté du Commissaire de la République, Sarda Garriga, avait été publié obligeant les futurs affranchis à prendre un "engagement de travail" auprés d'un propriétaire. Seules les femmes mariées étaient dispensées d'engagement…

Première participation des affranchis de 1848 à la vie politique de l'Ile aux élections législatives. Sous la menace et les diverses pressions, ils votent très faiblement ( seulement 18 % ). Ogé Barbaroux et Prosper De Greslan, deux conservateurs sont élus. L' intégration politique des affranchis dans le système colonial est un échec.

L'apogée dela production sucrière

En 1860, La production de sucre atteint 73 000 tonnes. Les surfaces plantées en cannes représentent deux tiers des surfaces cultivées ( 62 000 ha ! ). On compte 109 moulins à vapeur, 121 sucreries, et distilleries… 24 ponts débarcadères ( 6 à Saint-Denis ) permettent l'approvisionnement de l'Ile en marchandises et l'exportation du sucre de canne.

Les affranchis